HISTOIRE

Plutôt que d’en rédiger une version qui paraîtrait officielle, nous préférons ici compiler différents textes qui ont émaillé de l’espace autogéré des Tanneries. Voici une première ressources, d’autres a venir

  • Une histoire de l’espace autogéré des Tanneries (Dijon) : est extrait du livre Constellations écrit par le collectif mauvaise troupe et publier chez l’éclat en 2014 vous trouverez tout le contenu de cet ouvrage ainsi que les nouveaux écrit de ce collectif sur leur site. Ce texte sur les Tanneries a été écrit au cours du processus de déménagement du lieu, plusieurs mois avant que les murs ne s’en déplacent, et il revient donc, partiellement, sur celui-ci.

CRAme ton cra!

EDITO fevrier 2024

This image has an empty alt attribute; its file name is imagefev-1024x722.jpg

Les centres de rétention sont des prisons où l’État enferme les personnes qu’il considère comme irrégulières sur le territoire français parce qu’elles n’ont pas les « bons » papiers. Pendant 90 jours (voire plus, car les allers-retours entre CRA et maisons d’arrêt sont fréquents), des personnes sans-papiers peuvent y être enfermées sans avoir commis aucun crime ni délit, dans l’attente de leur expulsion vers des pays où iels n’ont parfois aucune attache. Les conditions d’enfermement y sont horribles et les violences policières, les insultes, le racisme, les maltraitances méciales et les atteintes à la dignité y sont quotidiens. 

 L’objectif de l’État est de maintenir ces personnes enfermées pour organiser leur expulsion, mais aussi pour leur faire subir les violences physiques et psychologiques inhérentes à l’enfermement. C’est la deuxième raison d’existence des centres de rétention : faire payer aux personnes immigré·es et/ou sans-papiers leur présence sur le territoire, les traumatiser, les dégouter, les torturer, leur passer l’envie de rester ou de revenir.

Pour mener sa politique ultra raciste et répressive incarnée actuellement par la loi Darmanin, l’État est en train d’augmenter ses capacités d’enfermement et d’expulsion, avec la construction et l’agrandissement de nombreux CRA partout en France. Des projets de construction sont en cours, et dix nouvelles constructions sont prévues à Oissel, Nantes, Béziers, Aix-en-Provence, Goussainville, Nice, Mérignac, Dunkerque, Mayotte et Dijon. 

Ces 10 CRA s’ajouteront aux 25 existants en France et en outre mer. En 2023 déjà, un CRA de 90 places a été ouvert à Olivet, près d’Orléans, ainsi qu’un deuxième de 140 places à Lyon (en plus du CRA existant qui faisait déjà 140 places), et celui de Perpignan a été agrandi. En 2026, c’est celui de Bordeaux qui doit entrer en service, puis e 2027 au Mesnil-Amelot (en région parisienne, où se trouve déjà un CRA de 240 places). L’objectif du gouvernement est de doubler le nombre de places en CRA d’ici 2027 (3 000, contre près 1 500 en 2017), et de porter la durée maximale de rétention administrative de trois mois à dix-huit mois pour les « étrangèr·es en situation irrégulière fichés S ou délinquants ».

Il existe déjà des collectifs de lutte contre les centres de rétention dans différentes villes de France. L’ampleur de ces nouveaux projets nécessite une réponse forte, que des collectifs s’organisent dans les villes concernées, et se mettent en lien à l’échelle nationale, pour faire connaître ces projets et y résister. 

Texte issu du collectif Lyon Anticra 

la bancale

La Bancale est un collectif qui lutte contre l’insécurité alimentaire et l’isolement social par la distribution de repas équilibrés et végétariens à destination de personnes en situation de grande précarité et des livreurs·euse·s à vélo.

En tant que volontaire, il est possible d’aider de différentes façons comme par exemple lors de l’élaboration des menus, en apprenant à préparer les légumes de saison, en valorisant les invendus, en mettant en pratique de nouvelles méthodes culinaires ou en découvrant le B.A.BA de la cuisine collective ; lors des distributions, en rencontrant les bénéficiaires de la Bancale et en servant mets et boissons, ou encore lors des récupérations d’invendus auprès de producteurs locaux lors des marchés. Chacun·e est force de proposition selon ses envies, ses disponibilités, ses compétences. Rejoindre la Bancale c’est prendre part à une communauté de réflexion autour de la solidarité mais aussi d’action par la mise en pratique de réseau, de savoir-faire et d’initiatives personnelles en faveur des individus.

Nous retrouver
Chaque lundi à partir de 17h au 37 rue des Ateliers à Dijon pour cuisiner et/ou au centre-ville devant le 51 rue de la liberté à partir de 20h pour la distribution !

Nous contacter
Par mail : labancale[at]protonmail.com
Sur Facebook : https://www.facebook.com/La-Bancale-113828194081105/

janvier 2024

Mercredi 03.01 / 18h  ASSEMBLEE ACTIVITE

C’est l’assemblée ouverte ! C’est le moment pour proposer une bouffe, un événement, un atelier, s’impliquer dans l’existant, parler avec les gens qui s’organisent ici, viens!

Samedi 6.01 / 20h-5h / 8€ Jungle Rave 2

par MMTK Family .hardtrance – acidtekno – mentalcore – acidcore – hardcore

Mercredi 10.01 / 16h30-19h30   permanence informatique

Si la communication entre ton ordi et toi n’est pas comme d’habitude, et que vous rencontrez de nouveaux problèmes… venez ensemble, en écoutant ses besoins tout est possible ! Préviens-nous de ta demande sur kernel-panic@riseup.net

Mercredi 10.01 / 16h -20h Permanence de la bibliothèque

Un moment pour emprunter des livres, en rendre, en lire, en chercher et se perdre dans les rayonnages

Samedi 13.01 / 20h-2h / 6€ PROTECT THE DUB [s08e06]

ADAM PRESCOTT [Nottingham / UK]

DUBATRIATION SOUND SYSTEM [Dijon]

Mercredi 17.01 / 14h-17h30 ATELIER GIMP

Viens découvrir les rudiments de GIMP, logiciel libre de manipulation et de retouche d’image ! il n’y a pas de savoir prérequis mais il faut que tu amènes un ordi et une souris ! sur inscription tanneriso@tanneries.org

Mercredi 17.01 / 16h-18h PERMANENCE DE LA CAISSE DE SOLIDARITÉ CONTRE LA RÉPRESSION

Tous les 3e mercredi du mois se tient une permanence juridique pour créer de l’entraide entre personnes qui ont des problèmes avec la police ou la justice (arrestation, convocation, procès, blessures, etc.). Même si nous ne sommes pas des expert·es, on propose de s’entraider pour :  trouver un·e avocat·e et la·e payer, préparer un procès /une garde-à-vue, mieux comprendre nos droits , anticiper les pratiques policières, comprendre les démarches possibles pour porter plainte contre la police 

C’est mieux de nous prévenir avant de venir, et c’est aussi possible de nous contacter pour prendre rendez-vous à un autre moment.  caissedeso21@riseup.net // 07 53 53 19 26

Mercredi 17.01 / 18h ASSEMBLEE ACTIVITE

C’est l’assemblée ouverte ! C’est le moment pour proposer une bouffe, un événement, un atelier, s’impliquer dans l’existant, parler avec les gens qui s’organisent ici, viens !

Samedi 20.01/14h-18H/ gratuit Permanence Soin 

Chaque troisième samedi du mois, à partir de janvier, si t’as besoin d’écoute, d’orientation en matière de soin psy, si t’as besoin de parler d’un problème qui t’affecte, d’une situation difficile que tu vis ou que quelqu’un de proche traverse, si tu cherches des ressources sur la santé mentale, le soin communautaire ou la gestion de conflit, tu peux venir à la permanence soin, les troisième samedi du mois, de 14h à 18h. Y’aura des gens pour t’écouter ou t’accompagner dans tes démarches de soin, des brochures et des livres sur le soin à consulter, parfois des ateliers pour s’auto-former sur le soin.  Nous qui tenons ces permanences soin, on est p as des professionnel.les de santé, mais on veut sortir le soin des institutions et/ou accompagner les gens face aux institutions, dans leur parcours de soin, tant physique que psychique. 

Samedi 20.01/20H/10€ « THIS WILL BE A QUEER PARTY »

Maloka présente :

– CŒUR (Entertaining Emotional Diva Hardcorde)

– VULVES ASSASSINES (Punk-Rap de l’Espace)

– DJ set de CANELLE DOUBLEKICK (Hard House Ghetto Guarateko)

+ Drag shows

Mardi 23.01 / 18h / bibliothèque QG FEMINISTE sans mecs cis hétéros

Lecture collective et discussion autour de la brochure « Ceci n’est pas un call out » écrit par Collectif Bagarre, collectif anarchaféministe toulousain.

Vendredi 26.01 / 20h-5h / 5€ MIRAGE 

by F18-events

Full techno

Samedi 27.01 20h00 « underground hip hop party » 

Maloka présente 

T.I.N.A. , political hip hop de Grenoble (There Is No Alternativ collectif)

NERGAL  , hip hop venu de Montceau (ex collectif Mary Read )

VIKTOR AND THE HATERS rap punk, Paris  ( collectif venu du punk et du hip hop)

+ Warm up avec NICK UDGS

Tous les lundis / 17h Entraide alimentaire avec la Bancale 

Chaque lundi, le collectif la Bancale propose un moment de cuisine collective pour les personnes en situation de précarité. Au menu : lutter contre l’insécurité alimentaire et l’isolement social par la préparation et le partage de repas au centre-ville de Dijon.

Nous contacter : labancale@protonmail.com

TANNERISO 

// Atelier d’impressions  low-cost mais stylé.

risographie, imprimante, atelier equipé pour fabriquer des livres et objet papier.

–> Questions et RDV: tanneriso@tanneries.org

Le rassemblement du 18 février contre l’espionnage des militant.es est maintenu : L’arrêté ne nous arrêtera pas !

Malgré l’arrêté d’interdiction de se rassembler qui a été publié aujourd’hui par la préfecture, le rassemblement contre l’espionnage des opposant.tes politiques est maintenu ce samedi 18/02 à 14h place François Rude !

Il y a quelques temps on a trouvé des caméras de surveillance sur nos lieux de vie et d’organisation, au Quartier libre des Lentillères et aux Tanneries. On a dénoncé ces pratiques d’espionnage publiquement et on a décidé d’organiser un rassemblement festif pour résister à la normalisation de toute forme de surveillance et lutter contre l’impunité de l’État, de la préfecture, de la police, qui sait ?

Aujourd’hui, la préfecture a déposé un arrêté pour nous interdire de nous rassembler tout en déployant « un dispositif de sécurité renforcé » sur tout le centre-ville. On nous reproche de pas avoir déclaré ce rassemblement, mais pourquoi est-ce qu’on demanderait à ceux qui nous ont espionné l’autorisation de nous retrouver ?

Nous, ce qu’on a prévu, c’est un moment festif, un bal masqué pour danser contre leur monde de merde et se sentir ensemble face à l’intrusion des caméras dans nos vies.
Ils font comme si c’était nous la menace, mais en fait c’est eux qui nous menacent, qui répriment les manifestations et espionnent tous les gens qui font vivre des lieux en lutte contre leur monde pourri. Dans leur arrêté, ils disent qu’on organise un rassemblement contre les flics, alors est-ce que ça veut dire qu’il assument que c’est eux qui ont posé ces caméras devant chez nous ?
Ou alors c’est parce qu’ils se sentent menacés par n’importe quelle opposition, et qu’ils ont pas envie qu’on fasse du bruit, qu’on s’organise et qu’on se sente ensemble. Leur stratégie c’est de nous isoler toujours plus, de nous faire peur, de bien nous faire sentir qu’on peut pas vivre et s’organiser en dehors de leurs logiques de merde.

Ce rassemblement c’est pour résister à ça, et c’est ça qui leur fait peur, que ce moment rassemble largement, qu’il soit appelé à la fois par des usager.es des Lentillères et des Tanneries, par des syndicats, par des collectifs féministes, par des militant.es de la Nupes ou d’Extinction Rebellion, et par des gens des alentours ou d’ailleurs qui sont choqué.es par ces pratiques.
Alors évidemment on maintient ce rassemblement !!! Venez nombreux.ses à 14h place François Rude ! Prenez soin de vous et de vos ami.es pour les contrôles et les fouilles, et malgré les obstacles, on arrivera à se retrouver !

Un fil info sera disponible sur le site dijoncter.info pour se donner des nouvelles et un numéro sera mis en place si besoin d’informations : 0758570280

Surveillance policière : des caméras découvertes aux Tanneries et aux Lentillères

Appel à rassemblement le 18 février 2023
#StopSurveillance

Nous, usagèr·es de l’espace autogéré des Tanneries et du Quartier Libre des Lentillères, dénonçons la surveillance policière illégale dont nous avons fait l’objet durant plusieurs mois.

Les faits :

Deux dispositifs de vidéosurveillance camouflés dans des boîtiers accrochés au sommet de poteaux électriques ont été découverts au mois d’octobre 2022. Ils pointaient vers des accès aux Tanneries et aux Lentillères et permettaient de filmer les rues, les zones de parking et les entrées piétonnes des lieux d’activités et de résidence. Ces appareils étaient composés d’une caméra à globe orientable et d’une antenne de transmission des données, ils étaient alimentés par le biais du poteau électrique. Passé le premier moment d’incrédulité, des recherches ont permis d’attester une surveillance de longue durée.

Des photos privées et de google street view permettent d’attester la présence de telles caméras depuis au moins 2019, sur des périodes de plusieurs mois.

Après la découverte du dispositif situé au fond de l’impasse des Tanneries, celui situé devant les Lentillères (rue Amiral Pierre) s’est volatilisé sous l’action d’un groupe d’intervention envoyé par les services de renseignement.

Nous sommes choqué·es de nous retrouver dans un mauvais film d’espionnage, mais nous ne sommes pas surpris·es. Alors que la vidéosurveillance se banalise dans l’espace public sous prétexte d’insécurité, le ministère de l’intérieur étend son usage sous une forme camouflée, illégale, ciblée. Si l’un comme l’autre nous révolte, la surveillance discrète et illégale durant plusieurs mois de l’ensemble des allées et venues de plusieurs centaines de personnes, habitant·es, voisin·es, public et usagèr·es est un pas de plus vers un monde où chaque fait et geste est soumis au regard policier.

JPEG - 24.1 ko

Dans les lieux que nous faisons vivre, les activités politiques et les oppositions qu’elles font naître dérangent le pouvoir en place. Si nous en sommes conscient·es, rien ne peut justifier pour autant ces pratiques d’espionnage et d’intrusion au cœur de nos organisations politiques et dans l’intimité de nos vies. Être filmé·e à son insu constitue une véritable violence, de même que de savoir ses déplacements du quotidien auscultés, des moments intimes observés, la vie de tous les jours sous le regard de la police.

Et la suite alors ? Des perquisitions pour découvrir une bouteille d’acétone comme preuve irréfutable d’explosifs en cours de préparation ? Une pompe à vélo en guise de matraque ? Nos bibliothèques renversées pour mettre la main sur un livre d’histoire de la révolution zapatiste ?

Tout ceci cadre bien avec le glissement actuel opéré par le gouvernement qui tend à transformer toute opposition à ses politiques en opération criminelle, en association de malfaiteurs, en « éco-terrorisme ».

JPEG - 17.6 ko

Au cours des dernières années, les tentatives du pouvoir de monter en épingles différentes « affaires » se sont répétées : la plus récente et emblématique est celle de Bure et d’une supposée association de malfaiteurs qui a permis durant des années l’espionnage de militant·es, a produit 16 années d’écoutes cumulées, 85 000 conversations interceptées et 29 personnes et lieux mis sous écoute, pour qu’au final toutes les personnes inculpé·es soient relaxé·es du chef d’inculpation d’association de malfaiteurs.

Nous communiquons pour dénoncer ces pratiques, pour les rendre visibles et pour la défense de libertés sensément acquises, et toujours plus menacées. Nous pensons que c’est aussi l’occasion de rassembler les témoignages des personnes et collectifs ayant fait l’objet de surveillance durant ces dernières années. Contactez nous !

Toute opposition à la marche d’un monde qui fonce droit dans le mur est surveillée. Le but est-il de faire peur ? De briser des solidarités ? De nous décourager ?
Quoiqu’il arrive, nous sommes prêt·es à répondre à toute tentative de criminalisation de nos collectifs, médiatiquement, juridiquement et politiquement.
Nous ne nous laisserons pas intimider !
Nous continuerons à construire et faire vivre d’autres voies vers l’autonomie !

Et puisque notre monde est bien plus beau et plus joyeux que le leur, nous vous invitions à un rassemblement festif et un bal masqué contre l’espionnage de l’État envers ses opposant·es politiques.
Venez masqué·es sur le thème de la lutte contre la surveillance le 18 février 2023 à Dijon !

Contact : stopsurveillance@riseup.net
Tel presse : 07 58 57 02 80

PNG - 317.4 ko
PNG - 282.9 ko

Programme de JANVIER 2023

Pour votre santé veuillez abusez de 5 fruits et concerts mangez bougez trop de fun respectez votre apport de moments d’espoir et d’organisation collective et surtout bonne année.

3.01 18h
QG FEMINISTE
Sans mecs cis hétéros
En ce début d’année, c’est création d’une brochure collective autour de la thématique des féminités/masculinités/non binarités !
Alors si t’as jamais fait ça mais que t’es curieuxe ou au contraire si t’es un-e expert-e des brochures, viens !
Aussi on commencera le QG par un moment chant, viens te réchauffer les cordes vocales avec nous !
Ramène à manger et à boire si t’as envie.

4.01 20h
Visionnage de films et lecture de textes de collectifs qui participent à la lutte en ukraine et soutenus par la soirée du 7 janvier : Solidarity collective et Good night imperial pride.
Suivi d’un repas.

Samedi 7.01 21h30-5h Prix libre
AUTONOMY PARTY
Contre toutes les guerres impérialistes
EN SOUTIEN A DES COLLECTIFS UKRAINIENS
/concert et dj set
CUB electro/mathrock
CHTITE DIASPORA fete triste/EBM
GRIMR coldwave/EBM
DJ NINO deep reggaeton 
TOMTOM ET MAMA boom/rap/teck
TANK X COOK play in acid
Pour la solidarité internationale et l’autonomie des peuples. Les thunes de la soirée seront données à Good night imperial pride et Solidarity Collectives, deux groupes qui ont monté des campagnes de solidarité pour les camarades anarchistes et anti-autoritaires qui se battent en Ukraine contre l’impérialisme russe. 

MERCREDI 11 janvier 18 h 
 
CYCLE SOIN – Atelier de la Rebouterie
LES VENTOUSES ET LE GUASHA
18 h Atelier pratique pour apprendre à utiliser 2 techniques traditionnelles de la médecine chinoise mais pas que, pour soulager des douleurs articulaires, des contractures musculaires ou une toux grasse, mais pas que.
Aucun pré-requis indispensable, il y aura plusieurs pièces pour pratiquer et même des cobayes vivant.e.s humain.es. 
Venez, plus on sera à savoir faire, moins on aura mal 😉
20 h 30 : repas à prix libre, en soutien à la Rebouterie, salle de soin du Quartier des Lentillères

VENDREDI 13.01  
/concert Maloka 
THE REAL McKENZIES, (Punk celtique, Canada)
THE LUCKY TROLLS (Irish celtic, Belgique)
ROCKET BABY DOLL (Punk, Dijon)

Mercredi 17.01 15H/18H 
 
Permanence de la caisse de solidarité contre la repression 
tous les 3éme mercredi du mois une permanence juridique pour créer de l’entraide entre personnes qui ont des problèmes avec la police ou la justice (arrestation, convocation, procès, blessures, etc.) même si nous ne sommes pas des expert·es, on propose de s’entraider pour : 
 – trouver un·e avocat·e et la·e payer 
 – préparer un procès /une garde-à-vue 
 – mieux comprendre nos droits 
 – anticiper les pratiques policières
 – comprendre les démarches possibles pour porter plainte contre la police C’est mieux de nous prévenir avant de venir, et c’est aussi possible de nous contacter pour prendre rendez-vous à un autre moment. caissedeso21@riseup.net 07 53 20 82 61

Mercredi 17.01 18H  
Assemblée Activité 
 chaque 3éme mercredi du mois, c’est l’assemblée ouverte ! C’est le moment pour proposer une bouffe, un événement, un atelier, s’impliquer dans l’existant, parler avec les gens qui s’organisent ici

VENDREDI 20.01
/Concert Maloka
GBH (Punk legend, Angleterre)
THIS MEANS WAR ( Punk, UK)
KURT 137 (Punk, Toulouse)
MAD MARX (Punk, Dijon)

SAMEDI 21.01- 20h-2h – 6€
/Skanky Yard
_Protect the Dub [s07e06]
DUBATRIATION SOUND SYSTEM
+ special guest from London : JONAH DAN
en soutien au Droit au logement Dijon-Banlieue

25.01 14H 18H
Grille pain et court circuit
base de l’electricité et réparation de petit électromenager
Un cour théorique sur les bases de l’electricité, des simulations de pannes, une enquete dans un tableau électrique…et on résoudra les problémes de ta bouilloire.
venir a l’heure avec tes stylos (et en option ta machine a croque monsieur HS ou autre si tu en as une)

25.01 18h30
AG FEMINISTE sans mecs cis
Si t’as envie de t’organiser dans les luttes féministes locales, viens, seul-e ou avec ton crew !

SAMEDI 28.01

/concert Maloka
IT’S A POST PUNK PARTY ! (Fin 4h)
FRUSTRATION (Post-Punk, Paris) 
CRAN (Post-Punk, Paris)
VENIN CARMIN (Post-Punk, Dijon)
DJ RED LIGHT (after coldwave, punk, post-punk, Electro)

31.01 19h Prix libre
QG FEMINISTE 
Atelier stickers
Sans mecs cis hétéros
Découverte de la risographie (technique d’impression bienbien stylée) et bonne ambiance, amène tes meilleures punch-lines, c’est la stickers party du mardi !

TOUS LES LUNDIS
LA BANCALE
distribution alimentaire 
17h : préparation aux tanneries 
19h30 : distribution devant h&m
22h : vaisselle
Venez nous soutenir 
On invite toutes les personnes à se joindre à nous 
pour nous aider 
ou 
pour partager le repas dans un moment convivial 
Solidairement !

Programme de DÉCEMBRE 2022

EDITO

En plat star : un rôti en gelée qui te pique [1] (d’après la fameuse recette gouvernementale de l’écologie).

Comme on annonce des coupures d’élec tout au long de l’hiver, nous vous invitons à suivre les conseils de nos politiciens pour le dress code : « porter des cols roulés » ! Car oui, pour moins consommer, il faut se peler les miches ! Mais rassurez vous la grande relance arrive, avec en entrée la Macronie qui vous propose d’augmenter le parc de CNPE, (sesCentres Nucléaires d e Production Electriques). C’est partis pour 6 nouveaux EPR ou… allez pour 14 c’est plus commode ! Donc bientôt près de chez vous, centre aquatique offert ! De quoi passer l’hiver dans son jacuzzi ! Eh oui, l’ère est au recyclage, alors quoi de mieux que de barboter dans une eau bien chaude (et accessoirement irradiée) tout droit sortie des circuits de refroidissement ?

Il vous faudra bien un peu d’eau fraiche pour faire passer tout ça ? Pas de chance ! On en a bien manqué cet été. Dans le Rhône, en Drôme par exemple, où les réacteurs du Tricastin ont fonctionné au ralentit. À défaut d’eau ce sera donc… du crémant ! On trinque ?

Pour l’entre-mets on voit les choses en méga-grand ! Proposé par l’assemblée nationale : les méga-projets du genre méga-bassine, méga-méthaniseur, méga-terminal méthanier flottant, méga-réacteur nucléaire EPR, comme ils savent qu’on aime méga-ça, on va les produire méga-plus vite, Hic ! Par exemple en commençant les travaux avant d’être sur que c’est d’utilité public ! Bon on le faisait déjà avant, mais maintenant c’est légal. Miam ! Hic, Trinquons ! Hic !

La suite ! Hic ! Ouhh ca tangue ! Pour le plat principal, l’Union Européenne vous propose un nucléaire comme énergie de transition. Une transition de 100 000 ans ? Miam, on va pouvoir se régaler tout ce temps ! Des oppositions ? Mais non, de toutes façons, à force de se faire renverser en vélo par des voitures électriques, les écolos se la ramèneront moins ! Haha ! Hic ! Trinquons, trinquons ! Hic ! Hic, Ola moi jme sens pas bien, je me demande si c’est pas à cause du gros du nuage chelou d’hier au dessus de Valduc. Quelle heure il est ? Hic ! Jme souvenais pas qu’y avait autant de monde à ce buffet… Ouh… je suis trop bourré je crois. On a même pas eu de desert, peut-être pas un grand projet, un petit projet un peu sucré ? Ouah, je crois vais vomir mon
repas là, BLUUUUURP… ca me donne une idée tiens, un grand projet, faudrait qu’on lutte contre les grands projets… euh… inutiles ! Et donc qu’on s’autonomise aussi, par rapport à ces méga gros trucs inutiles, ou qu’on réinvestisse la question du travail, tiens, non ? NON ? Allo ? Quelqu’un m’entend, eh mais écoutez moi, j’ai une idée ! Mais pourquoi tout le monde crie ? C’est l’anarchie là ! Ola y a quelqu’un.e qui court vers moi, qui se jette sur moi, what the… BOOOOOOOONNE ANNEEEEEEEEE ! Ah oui voilà, 2023. Alors on trinque ?

* Les scotcheuses*

PROGRAMME DES ÉVÈNEMENTS

Jeudi 01.12 18h
Soirée avec les Faucheurs Volontaires 
Discussion 
Où en est la lutte contre les OGM ? En quoi consiste le combat mené par les faucheurs.euses ? Information sur leur procès qui se tiendra mercredi 14 décembre à Dijon

Jeudi 1er Décembre 21h Prix Libre
Concert 
GRRZZZ – PostPunk Indus – Marseille
Schleu – Punk schizoïde – Lyon
Ca va etre Zinzin !


Dimanche 4 décembre / 14h-20h / 6€

Skanky Yard et Dubatriation présentent
_PROTECT THE DUB [s07e05]
sound system
DUB SHEPHERDS – live dub [Clermont-Ferrand]
DUBATRIATION SOUND SYSTEM
En soutien à Queers against borders

Lundi 5.12 20h Prix Libre
Concert 
collectif l’Engeance
Sathönay psyché pop oriental folk/Lyon 
Polonius free jazz/électro
Chou Fleur Chou Fleur dark noise électro/Dijon

Mardi 6.12 10h-12h
Aérobitch
Si tu veux faire des exos, étirements, du renforcement musculaire mais que t’as la flemme tout-e seul-e, l’aérobitch c’est pour toi, viens suer avec nous !
Pas de niveau pré-requis, tout le monde y trouve son compte.

Mardi 6.12 18h30
QG Féministe en mixité choisie sans mecs cis hétéros
LOUP GAROU QUEER
Remasterisation de ce grand classique 
Ramenez un truc à boire ou à manger pour tenir bon malgré un suspense interminable..

Vendredi 9.12 à 19h
Informer, enquêter, agir 
/Présentation + discussion
Cinq journalistes indépendants en résidence aux Tanneries proposent de parler des coulisses et des difficultés de leurs enquêtes. Nous nous sommes réunies par l’initiative de la journaliste Inès Léraud, auteure de l’enquête sur les algues vertes en Bretagne, qui sera présente. Présentation de notre collectif informel suivi d’un débat autour de la question : Comment faire de l’info autrement 

samedi 10.12 18H
Reveiller les esprits anti-nucléaire 
/conférence + dicussion proposé par le collectif Comité Centrales revenant sur les luttes contre les déchets nucléaires en milieu rural et paysan, à partir d’extraits du film NOTRE TERRE MOURRA PROPREMENT qui retrace l’histoire des tentatives de l’ANDRA d’imposer aux territoires ses multiples projets de stockage de déchets nucléaires, mis en échec, avant d’arriver à Bure.

10.12 20H
Concert
/collectif Maloka
OI BOYS , (New-Wave/post punk, Metz)
MAU MAUS , (street Punk 82, UK)
CRISIS (Anarcho-post Punk 80’s , UK)
ALTERNATIVE (Anarcho-Punk 80’S ala Crass , UK)
tables de presse, disques, merch 

Lundi 12.12 18h30
AG FÉMINISTE sans mecs cis
Tu veux t’organiser dans les luttes féministes à Dijon ?
Seul-e ou avec ton crew, rejoins-nous !

Mardi 13.12 10h-12h
Aérobitch
Si tu veux faire des exos, étirements, du renforcement musculaire mais que t’as la flemme tout-e seule-e, l’aérobitch c’est pour toi, viens suer avec nous !
Pas de niveau pré-requis, tout le monde y trouve son compte.

Mercredi 14.11 18H

Assemblée Activité
chaque 3 éme mercredi du mois, c’est l’assemblée ouverte ! C’est le moment pour proposer une bouffe, un événement, un atelier, s’impliquer dans l’existant, parler avec les gens qui s’organisent ici

Vendredi 16.12 20H
Concert de soutien à la toto école du 21 !
Prix libre
Sinistre bisou et Porte en concert pour une soirée Duo Noise autoroute, tout droit sans virage avec superbe vue sur clocher, et du Ouesterne Schlagrock. On vous attend pour soutenir l’auto-école autogérée dijonnaise en dansant sur l’ambiance !

Samedi 17.12 21h-05h 6€  
Underground Session 3 
Concert / Techno
Pour clôturer cette saison 2022 des soirées aux Tanneries, Conscience Nocturne vous a préparé une soirée comme vous les aimez ! Rap – Beatbox – Reggae Dub – Tribe – Drum’n’Bass – Hard Style. Tous ces beaux styles pour ravir vos oreilles ! Serez-vous prêt à venir dans la Matrice ?

Mardi 20.12 10h-12h
Aérobitch
Si tu veux faire des exos, étirements, du renforcement musculaire mais que t’as la flemme tout-e seule-e, l’aérobitch c’est pour toi, viens suer avec nous !
Pas de niveau pré-requis, tout le monde y trouve son compte.

Mardi 20.12 18h30
QG Féministe en mixité choisie sans mecs cis hétéros
Projection du film « Beignets de tomates vertes ».
Il y aura à boire et à grignoter alors ramène de la monnaie pour le pot prix libre si tu peux !

Mercredi 21 décembre – 19h
Atelier nœuds – Un peu de survivalisme pour l’autonomie
Tu veux tendre un fil à linge sur ton balcon ? suspendre une lumière dans ta cuisine ? Accrocher ton radeau sur un point d’amarrage ? tendre une bâche pour te protéger de la pluie dans les bois après l’effondrement ? Viens apprendre quelques nœuds de base et transmettre ceux que tu connais déjà et qui sont mieux. Prends ta corde et/ou des bouts de ficelle.

Mercredi 28 décembre
Permanence de l’atelier electronique
10H – 18H
Viens reparer tes machines electroniques qui ne fonctionnent plus comme il faudrait. 
L’idée c’est d’apprendre ensemble et de partager des connaissances.
contact : electronikatelier@tanneries.org

VENDREDI 30.12 20h / Prix Libre
Après les nuages
/collectif Les Scotcheuses 
/Projection en Super8, 40 min + Discussion
Tourné en pellicule, fabriqué avec et par les opposantes au projet Cigéo, à Bure et alentours, en Meuse et Haute-Marne. Un film d’anticipation ? Peut-être. Mais aussi un film d’archives où certains lieux qui apparaissent à l’image n’existent déjà plus. L’histoire a été écrite à plein, elle est traversée par nos craintes sur l’avenir, notre colère et notre espoir qu’il y aura toujours du monde pour habiter les zones menacées et contrer ces schémas morbides et biocides.

Samedi 7 janvier 21h30-5h Prix libre
AUTONOMY PARTY
Contre toutes les guerres impérialistes
EN SOUTIEN A DES COLLECTIFS UKRAINIENS
/concert et dj set
CUB electro/mathrock
CHTITE DIASPORA fete triste/EBM
GRIMR coldwave/EBM
DJ NINO deep reggaeton 
TOMTOM ET MAMA boom/rap/teck
TANK X COOK play in acid
Pour la solidarité internationale et l’autonomie des peuples. Les thunes de la soirée seront données à Good night imperial pride et Solidarity Collectives, deux groupes qui ont monté des campagnes de solidarité pour les camarades anarchistes et anti-autoritaires qui se battent en Ukraine contre l’impérialisme russe. 

Programme de NOVEMBRE 2022

Ce mois-ci l’édito est laissé aux bons soins de l’Union Communiste Libertaire de Dijon !

Edito

Il faut bien se rendre à l’évidence, l’idée d’un retour du fascisme en France n’est plus si improbable qu’elle ne l’était il y a quelques décennies lorsque le souvenir traumatique des camps de la mort était encore bien présent. Quelques gauchistes visionnaires nous prévenaient pourtant : attention, la bête n’est pas morte ! Le capitalisme, tant qu’il ne se sentait pas vacillant feignait de faire son travail de barrage, se donnant des allures progressistes.

Mais voilà qu’une crise frappe encore une fois, prévisible comme toutes les crises. Et puis le terrorisme. La peur des gens, l’extrême droite qui se frotte les mains. Bolloré, notre Berlusconi français fait main basse sur un nombre conséquent de médias, ne cessant de rendre le racisme de plus en plus acceptable et la gauche de plus en plus minorisée dans l’espace médiatique. Pourtant, la grogne demeure. Des mouvements sociaux, pour les retraites, les salaires, la dignité, décevants parfois, mais toujours là. Et puis les gilets jaunes qui avaient découverts ensemble le conflit social, le mépris de la classe politique, des médias et la violence des flics, qu’iels se sont mangés en pleine poire. Des coups de flashball dans la tronche qu’on leur a mis pour leur faire passer l’envie de s’émanciper. Iels s’en souviendront jusque dans leur chair.

Il n’empêche qu’iels ont la trouille les bourgeois.es. Un·e bourgeois·e qui a peur ça se reconnaît à la matraque tâchée du sang de sa police. Police raciste, classiste, qui frappe les pauvres et les racisé·es, tue pour un mauvais regard, une gueule trop bronzée, un coup d’accélérateur un peu suspect lors d’un contrôle surprise, arme au poing. Et puis les fascistes qui paradent librement dans les rues. Derniers recours des bourgeois·es apeuré·es. Nous vivons dans un monde médiatique dont les valeurs semblent inversées. « Les antifas sont les vrais fascistes, les féministes sont les vraies sexistes, les antiracistes sont les vrais racistes ». Jean-Michel Boomer à la télé nous le répète à l’envie et avec les félicitations du jury autoproclamé des éditorialistes de salons. Nous le savons, leur manière de nuire est de retourner nos valeurs contre nous. Le facho, ça n’a honte de rien, ça récupère tout. Au lieu de féministes iels sont femmellistes, masculinistes, super hétéros, tous grimés en opprimés, singeant la révolte dans une dernière insulte à nos luttes. Il y en a même pour justifier le fascisme par le désastre écologique qui arrive.

Aujourd’hui, face à la menace, il existe néanmoins un vivier de militant.es déterminé.es, des associations, des partis, des groupes informels qui peuvent faire le choix de s’allier pour leur faire manger leurs dents. Pour continuer de faire trembler la bourgeoisie et sa clique de nazillons assoiffés de violence, regroupons-nous, plus déterminé·es que jamais ! Les barbares, ce sont eux.

Union Communiste Libertaire Dijon

PROGRAMME DES ÉVÈNEMENTS

Mardi 8 novembre – 10h/12h
Aérobitch

Si tu veux faire des exos, étirements, du renforcement musculaire mais que t’as la flemme tout•e seul•e, l’aérobitch c’est pour toi, viens suer avec nous !
Pas de niveau pré-requis, tout le monde y trouve son compte.

Mardi 8.11 – 18h30
QG Féministe en mixité choisie

Viens traîner, boire un coup avec tes copaines ou rencontrer de nouvelles personnes. Pour nouer des liens féministes et queers en dehors des réunions !
Les QG sont organisés en autogestion, chaque personne peut prendre en charge une soirée.Pour le moment on ne sait pas dans quelle mixité choisie sera ce QG ni son contenu, alors si ça t’intéresse et que tu veux plus d’informations, écris à la_poudriere_festival@riseup.net

Mercredi 9.11 – 19h
(Discussion + film docu)
Une soirée consacrée à la situation à la frontière orientale de l’UE.
(Langue : anglais)
Un entretien à distance avec des activistes de la frontière récemment militarisée entre la Biélorussie et la Pologne, avec de courts films documentaires présentant la crise humanitaire qui y sévit et l’activité du collectif Noborders. Depuis plus d’un an, ces militants défient les tentatives de l’État de criminaliser leurs efforts pour secourir les personnes bloquées dans le no man’s land, où les demandeurs d’asile de nombreux pays sont laissés à l’abandon dans les forêts et les marécages traversés par une clôture en fil barbelé.

Mercredi 16.11 – 18H
AG activités

Mercredi 16.11
Permanence de la Caisse de so

Mercredi 16 – 20h30 – Prix libre
Protect the dub [S07e04] – 24H PARTY PEOPLE
Projection

(Michael Winterbottom / 2002 / 117 mn)
Du punk rock à la culture rave en passant par la création du nightclub the Haçienda, ce biopic retrace l’histoire de Tony Wilson, et à travers lui celle du label Factory Records. Entre les succès et les galères, ce sont surtout les difficultés à mener un projet culturel exigeant et avant-gardiste qui nous sont racontées. Le film mélange des éléments réels avec des légendes urbaines et nous montre la scène artistique de Manchester avec des groupes comme Joy Division, the Happy Mondays ou New Order, mais aussi le producteur Martin Hannett ou encore le graphiste Peter Saville…

Mardi 22.11 – 18h30/21h30
/QG Féministe en mixité choisie sans mecs cis hétéros

/par le Collectif 25 Novembre
Atelier de peinture de draps/ pancartes/ costumes en préparation de la manif féministe du 25 novembre.

Vendredi 25.11 – 18h30/20h30
Manifestation féministe de nuit sans mecs cis hétéros

Collectif 25 Novembre
À l’occasion de la journée internationale contre les violences de genre, viens marcher / t’énerver / faire du bruit / danser / écouter des textes, dans une meute d’adelphes survoltées.

Mercredi 30.11 – 10H/18H}
Atelier Electronique – spécial machine à laver !

Qu’est ce qu’il y a dans une machine à laver ? Est-ce qu’on peut récup des élements et les utiliser pour autre chose ?
Ce mercredi, viens on va discuter de comment marche une machine à laver, de comment on peut la reparer, ou alors de ce qu’on peut faire avec les differents élements qui se trouve a l’interieur.
On va tester tout ca aussi.
C’est tout la journée mais tu peux venir quand tu veux.
Contact : electronikatelier@tanneries.org

Mercredi 30.11 – 19h
La Terre, les Corps, la Mort. Essai sur la condition terrestre
/Présentation & discussion autour du livre

/en présence de l’auteur.
Quel rapport à la Terre est révélé par le ravage écologique ? C’est la question à laquelle ce livre essaie de répondre en remontant le fil de la pensée occidental jusqu’à notre époque. Des grecs, en passant par la coupure corps/âme du christianisme, rejoué par Descartes, grand mentor de notre modernité, le corps fut toujours considéré comme insuffisant, repoussant, encombrant, et son affranchissement comme un idéal. Le déni de la mort et celui de notre corps culminent aujourd’hui dans le projet transhumaniste et son rêve d’immortalité. Cet état d’esprit qui exclu et domine doit être combattu pour que soit remis au centre de nos préoccupations notre commune condition terrestre.
20h30 – repas prix libre

Aérobitch
/tous les mardis 10H-12H

(8,15,22,29 nov)
Si tu veux faire des exos, étirements, du renforcement musculaire mais que t’as la flemme tout•e seul•e, l’aérobitch c’est pour toi, viens suer avec nous !
Pas de niveau pré-requis, tout le monde y trouve son compte.

LA BANCALE

/Collectif d’entraide alimentaire
Tous les lundis à partir de 17h dans la cuisine collective de l’espace activités et à partir de 20h rue de la Liberté pour la distribution et un repas partagé.
Chaque lundi le collectif La Bancale vous propose un moment de cuisine collective avec et pour les personnes en situation de grande précarité ainsi que les livreur·euses à vélo.
Au menu, lutter contre l’insécurité alimentaire et l’isolement social par la préparation et la distribution de repas équilibrés au centre-ville de Dijon.
labancale@protonmail.com

Programme de OCTOBRE 2022

EDITO

Un jour Macron il s’est reveillé, c’était le confinement et là il a fait un genre de discours chelou « éboueur infirmière je vous kiffe vous etes des héros blablablou ». Aprés ba les livreuses les caissières ambulanciers ont pas vraiment vu l’avantage d’etre des héros de la nation.
Les premières lignes sont restées dans des conditions de travail de merde pendant que les premiers de cordées se faisaient plaiz avec leur cuisine exotique livrée à domicile.
Alors voilà maintenant, ça craque. plus personne veut travailler, ’parait que c’est la grande désertion. Les gens quittent leurs emplois, c’est bon on a donné. C’est stylé, « grande désertion » on dirait un nom de western, ou de période historique : au moment où le rideau est tombé, où tout le monde s’est levé pour se casser. On dirait le nom de ce moment où on abandonnerait le système tout pourri puis on irait traîner ici et là pour voir ailleurs si on y est.
Pendant ce temp, à Versailles a l’Elysée ou tout autre batiment obsolète, c’est la panique. Le pôle emploi-bientot France travail invente le Pack remobilisation. L’Etat s’est engagé auprès des grands patrons à leur fournir un « vivier » de chômeur.ses. Alors hop tout le monde rédige des CV et réflechit à son avenir-travail-dans-l’industrie et sa mobilité-tu-dois-être-prêt-à-tout puis hop tu dois te challenger en acceptant un bullshit-job sous payé. C’est un peu contre-intuitif, comme challenge, t’as plutôt l’impression d’une régression, mais de toute façon, t’as pas le temps de capter, tu es déjà radié.
Voila le double mouv : quand les salarié·es quittent leur boulot parce qu’il a plus de sens, on tape sur les précaires comme dans une armée de réserve. Double rendement : soit on donne de la main d’oeuvre au MEDEF, soit on radie les réfractaires et ça fait baisser les chiffres du chômage.
Ça craque de partout. guerreincendieguerre, flambée sur le gaz et l’elec. panique fait trop chaud il tombe de la grêle. ya plus de saisons, on dirait bien que y a une erreur systême.
Allo allo on a des problêmes ! Parait que c’est le moment de voir le soleil se lever sur un feu de poubelle. de se retrouver sur des rond points pour y faire des cabanes. Parait que c’est le moment où on pourait faire grève. grève de son taf, grève de ce monde.
Après un été caniculaire on rêve ici d’un automne chaud bouillant.

PROGRAMME DES ÉVÈNEMENTS

Mardi 4 octobre
QG féministe
Ce soir on te propose deux temps :
18h-19h30 : viens chanter, en canon, en polyphonie (à plusieurs voix), que tu sois un·e choriste aguerri·e ou une star de la douche on t’attend !
et ensuite on passe au karaoké, come come come et ramène du cash pour le prix libre, y aura à boire et à grignoter !
Mixité choisie sans mecs cisgenres

Mercredi 19 octobre
Permanence de la caisse de solidarité contre la répression
Une permanence juridique pour créer de l’entraide entre personnes qui ont des problèmes avec la police ou la justice (arrestation, convocation, procès, blessures, etc.)
Face à un système juridique profondément injuste et violent, personne ne doit se retrouver seul·e. La solidarité reste l’arme la plus efficace que nous ayons pour ne pas nous laisser écraser par les flics ou les juges.
Pendant les permanences, même si nous ne sommes pas des expert·es, on propose de s’entraider pour :

  • trouver un·e avocat·e et la·e payer
  • préparer un procès ou une garde-à-vue
  • mieux comprendre nos droits
  • anticiper les pratiques policières et se protéger
  • comprendre les démarches possibles pour porter plainte contre la police

C’est mieux de nous prévenir avant de venir, et c’est aussi possible de nous contacter pour prendre rendez-vous à un autre moment.
caissedeso21[at]riseup.net
07 53 20 82 61

Jeudi 20 octobre
Anarchist Black Cross Bielorussie
19h / Rencontre, discussion
Depuis 13 ans, l’Anarchist Black Cross (ABC) Bielorussie, s’organise en solidarité avec des militant.es antifascistes et anarchistes ciblé.es par la répression. Ce travail nécessite pas mal de ressources et de temps d’autant plus que ces dernières années la situation s’est aggravée sous la dictature d’Alexander Loukashenko.
Un proche de l’ABC sera présent pour présenter leurs démarches et leurs combats, et en profitera pour faire un point sur les dernières mobilisations contre le régime.
Et après ce moment, il y aura un repas ! Les bénéfices iront à l’ABC Bielorussie.

Mercredi 26 octobre
Permanence de l’atelier electronique
10h – 18h
Contact : electronikatelier@tanneries.org

Vendredi 28 octobre
« On n’en parle pas »
18h / Cinema
Ce documentaire qui sortira dans le monde entier le 22 octobre révèle certains effets cruels de l’interdiction d’avortement la plus drastique d’Europe. Des médecins, des infirmières et des patientes racontent comment une réglementation dictée par des extrémistes religieux a effectivement changé leur vie, notamment des femmes contraintes de mener à terme une grossesse de fœtus mortellement endommagés.
www.otymsieniemowi.pl #OTSNM

Samedi 29 octobre
Protect the Dub [s07e02]
20h – 2h / 5€ + 1€ de soutien
Sound System
Tubby Isiah [Bristol – UK]
Esaïa [Genève – CH]
Shanti D [Paris – FR]

et aussi…

La Bancale
Collectif d’entraide alimentaire
Tous les lundi à partir de 17h dans la cuisine collective de l’espace activités et à partir de 20h rue de la liberté pour la distribution et un repas partagé.
Chaque lundi le collectif la bancale vous propose un moment de cuisine collective avec et pour les personnes en situation de grande précarité ainsi que les livreur·euses à vélo.
Au menu lutter contre l’insécurité alimentaire et l’isolement social par la préparation et la distribution de repas équilibrés au centre-ville de Dijon.
labancale@protonmail.com

Tanneriso – Atelier d’impressions low-cost
Sur RDV. Contactez-nous : tanneriso@tanneries.org